A l’heure où la Chine est engagée dans les nouvelles technologies et nouveaux modèles de développement, l’éducation fait partie des priorités majeures. Parmi les étudiants internationaux, les chinois sont les plus nombreux. On en dénombre plus de 850 000 qui partent tenter leur chance loin du foyer.  Le rêve américain et occidental les attire, véhiculés par les médias et divers retours d’expérience. En effet, les partenariats stratégiques inter-écoles les encouragent à prendre leur envol. Programmes de recherches, communication et réciprocité entre différentes écoles y sont légions. De surcroît, le gouvernement chinois souhaiterait que ses étudiants deviennent de véritables porte-paroles. De même, créer un véritable pont entre leur établissement actuel et pays d’origine est primordial.

 

 UNE ATTRACTION GRANDISSANTE POUR L’ÉTRANGER   

En premier lieu, le système éducatif chinois reste quelque peu traditionnel. Grande pression familiale, regards sociaux croisés et la « face » sont d’autant facteurs qui incitent cette petite exode. L’étudiant chinois se doit d’être versatile et acquérir des compétences et connaissances diverses et variées. De fait, les cours de musique, de sports et arts martiaux, de langues couplés aux cours académiques représentent des contraintes importantes. Et ce en emmagasinant des connaissances pas toujours porteuses. Il en est de même dans le choix des études et, dans une moindre mesure, des perspectives de carrières. Pour la plupart, ils suivent les conseils avisés de leurs parents. Pour d’autres, ce sont des choix par défaut comme le choix de spécialisation au lycée et dans le supérieur. En réalité, le système éducatif chinois repose sur un principe méritocratique. Par conséquent, ils peuvent être affectés à une spécialisation imposée, en fonction de leur performance académique.

 

LES RAISONS DE CET ENGOUEMENT POUR L’ÉTRANGER

L’apprentissage de l’anglais est un facteur clé pour lancer sa carrière. Première langue internationale, elle est considérée comme un moyen de communication privilégié pour surpasser les barrières culturelles. Les étudiants chinois à l’étranger reçoivent un programme sur-mesure en anglais et sont en pleine immersion dans leurs études. L’intégration dans un pays, en particulier anglophone, leurs permettent de se consacrer à des activités et projets propres à leurs ambitions.

En ce qui concerne l’impact social et académique, engranger de l’expérience pour les étudiants chinois à l’étranger peut s’avérer fondateur. Omniprésents sur les réseaux sociaux locaux, ils veulent découvrir une culture différente ainsi que mieux discerner les médias internationaux. En effet, les étudiants chinois disposant d’un double diplôme ont l’occasion de trouver un travail valorisant dans le pays où ils ont réalisé leurs études.  Enfin, parmi ces étudiants, certains optent pour un retour en Chine. Munis d’une expérience académique et professionnels compétitifs, ils ont une meilleure « réputation » et peuvent prétendre à des positions de luxe.

PRÉSENCE SUR LE DIGITAL CHINOIS ET OCCIDENTAL

Les étudiants chinois consacrent une grande partie de leur temps quotiden sur ‘leurs’ réseaux sociaux. A titre indicatif, Wechat et Weibo sont les références pour créer de l’engagement et inciter une participation active vis-à-vis de ces étudiants. Concernant Wechat, on atteint un pic de performance record. Plusieurs facteurs expliquent cet engouement : le côté couteau suisse où nombre de fonctionnalités sont présentes, un management du contenu facilité et guidé ou encore des services sur-mesure intégrés. De même c’est aussi une plateforme où les étudiants chinois sont avides d’informations ou de nouveautés.

Par ailleurs, les principaux réseaux sociaux occidentaux, que sont Instagram, Facebook et Twitter aiguisent leur curiosité. Leur connaissance et usage quotidienne de Wechat les aident grandement dans cette entreprise. A titre d’exemple, le réseau social chinois comprend les fonctionnalités de Facebook pour le partage des publications, appelés « moments » mais aussi la facilité des partages, que l’on connaît bien avec Instagram.

En outre, il s’agit de faire le pont entre ces réseaux sociaux. Certains étudiants chinois exploitent Facebook et Instagram à des fins personnelles tandis que d’autres s’engagent dans la voie de l’influencer. Dans cette deuxième catégorie, ils ne rechignent pas à investir des sommes colossales pour faire la différence, en vue de montrer un aspect créatif et exclusif, propre à une identité visuelle personnalisée.

 

VOUS ÊTES UNE ÉCOLE OU UNE INSTITUTION PUBLIQUE ET SOUHAITEZ ACCROÎTRE VOTRE VISIBILITÉ AUPRÈS DES ÉTUDIANTS CHINOIS ET DU MARCHÉ ? VOUS POUVEZ NOUS JOINDRE VIA : CONTACT@DAREASIA.COM