La Corée du Sud est considérée comme le pays le ouvert aux robots du monde, avec une densité de robots pour 10 000 travailleurs encore plus élevée que le Japon. La Corée du Sud est non seulement en pointe de l’automatisation industrielle avec ses industries high-tech, mais l’intelligence artificielle sud-coréenne est également en train de devenir l’intelligence artificielle la plus avancée au monde. Retour sur un secteur en pleine croissance.

La Corée une puissance robotique ?

Cela fait maintenant plus de 10 ans que la Corée du Sud a commencé à prendre de l’ampleur dans le domaine de la robotique, soutenue par un plan gouvernemental ambitieux. L’accent a été mis sur la robotique de service (aspirateurs, robots ménagers, robots éducatifs), afin d’assurer un leadership à moyen et long terme sur le marché international. Les analyses concurrentielles ont montrées que la position du Japon, dominante sur le marché de la robotique industrielle dite «traditionnelle», rendait la pénétration de ce marché complexe, raison pour laquelle la Corée s’est développé en parallèle sur les marchés émergents de la robotique de service. La Chine ne s’était pas encore engagée dans sa dynamique de développement de la robotique (via ses programmes Made in China 2025, l’initiative Belt & Road et le 13ème plan quinquennal). La Corée du Sud a donc décidé d’investir son énergie pour devenir le leader sur le marché émergent de la robotique de service avec un succès intéressant.

Fin 2016, le ministère sud-coréen des Sciences, de l’Information et de la Technologie informatique annoncait qu’il investirait 1,9 milliard de dollars au cours des 10 prochaines années pour créer de nouvelles industries, notamment dans l’intelligence artificielle. Cette annonce a été faite plusieurs semaines après que le gouvernement a annoncé qu’il investirait 450 millions de dollars sur cinq ans pour alimenter l’industrie de la robotique. Au début de l’année, le gouvernement sud-coréen a aussi annoncé sa prochaine série d’investissements visant cette fois à faire croître les TPE et PME du secteur avec pour objectif de développer le marché de la robotique industrielle et d’atteindre 6,15 milliards de dollars d’ici 2022.

Le dernier rapport de l’International Federation of Robotics tends à pointer les effets positifs de cette politique. Il indique que la Corée était le deuxième marché mondial des robots industriels. En 2015, 38 285 nouveaux robots ont été installés en Corée, soit 55% de plus qu’en 2014. Le taux de croissance de 2010 et 2015 a été de +10%. En ce qui concerne la production, 31 940 unités ont été produites, soit 19% de plus qu’en 2014. Au total, cela représentait environ 12% de la production mondiale de robots. Plus en détails, le marché coréen des robots de services personnels a augmenté de 1,2 milliard de won à 345 milliards KRW (304 millions USD) en 2017. Les robots éducatifs et les robots ménagers ont dominé le marché. Quant au marché des robots de services professionnels, son volume total de ventes s’élève à 283 milliards KRW (250 millions USD), en hausse de 75,2% par rapport à 2014. Dans cette catégorie, les robots liés à la médecine dominent le marché.

Investissements récents et acteurs du marché

Bien que 90% des entreprises coréennes de robotique soient des TPE / PME, les grands conglomérats investissent massivement dans le secteur. Ainsi, LG dans une annonce du 8 mai 2018 indique que LG Electronics va investir 3 millions de dollars pour une participation d’environ 5% dans le capital de la société américaine Bossa Nova Robotics, dans le cadre des efforts visant à accélérer ses activités dans le secteur de la robotique. Une source interne a en effet déclaré au Korea Herald que le géant technologique coréen allait investir cette semaine dans le développeur de robots commerciaux basé à San Francisco, ce qui élargirait le portefeuille actuel de développement de robots de la société. Il marquera le troisième investissement de LG dans le domaine des robots cette année suite à des investissements dans les start-ups coréennes Acryl et Robotis. En investissant dans le fabricant de robot américain, LG semble étendre son portefeuille de robots en cours de développement, bien que l’annonce ne fait pas état du type de coopération technologique qui sera faite entre les deux sociétés.

« Si l’investissement financier conduit à la collaboration technologique dans le futur, LG ajouterait le robot de service à son portefeuille pour la commercialisation », a déclaré un responsable de LG.

LG a jusqu’à présent dévoilé sept types de robots : le robot de nettoyage, de guidage,de service, de tonte, de portage et le robot domestique. La société prévoit de commercialiser le robot ménager plus tard cette année avec pour objectif de concevoir un robot pour connecter et contrôler les appareils ménagers du constructeur. LG investit dans le secteur indiquant qu’il s’agit de l’un de ses futurs moteurs de croissance avec l’intelligence artificielle. Son vice-président, Jo Seong-jin, a déclaré au Consumer Electronics Show en janvier: «Le secteur des robots va commencer à apporter des bénéfices à l’entreprise d’ici deux à trois ans ».

Naver, le moteur de recherche Internet le plus populaire de Corée du Sud et l’équivalent de Google, a annoncé quant à lui son intention d’investir 425,4 millions de dollars sur cinq ans dans l’intelligence artificielle et les véhicules autonomes. Il prévoit également d’aider les investisseurs à créer de nouvelles entreprises et à créer du contenu. De manière générale la Corée s’est donc placé, via ses entreprises et ses start-ups en parallèle du Japon, de la Chine et des Etat-Unis sur le marché de la robotique et indique clairement qu’elle en sera un acteur majeur pendant encore de longues années.

VOUS ÊTES ACTEUR DU SECTEUR DE LA ROBOTIQUE ET VOUS SOUHAITEZ AUGMENTER VOTRE VISIBILITÉ EN CORÉE ? CONTACTEZ NOUS : CONTACT@DAREASIA.COM