En 2016, la valeur du marché mondial des applications s’élevait à 1,6 milliards de dollars. Un rapport d’App Annie suggère que ce chiffre atteindra plus de 6 milliards de dollars d’ici la fin 2021, soit une croissance supérieure à 350%. L’Asie-Pacifique (APEC) est devenue le marché de l’application mobile qui connaît la plus forte croissance au monde – dépassant les économies nord-américaines et sud-américaines. Alors que la Chine et, dans une moindre mesure, le Japon ont été le «visage» de la vague high tech en Asie-Pacifique, la Corée du Sud est le pays où les smartphones et les applications se sont déjà établis avec une base solide. Revenons donc ensemble sur les tendances majeures des applications sur le marché sud-coréen.

Nombre d’utilisateurs de smartphones

D’ici la fin de l’année, le monde comptera plus de 2 milliards d’utilisateurs actifs de smartphones. La Corée du Sud comptera environ 39,6 millions de smartphones, ce chiffre devrait atteindre 43 millions d’ici 2021. Il est intéressant de noter que la Corée du Sud a le taux de pénétration le plus élevé de tous les pays du monde. Environ 88% des ménages sud-coréens possédaient au moins un appareil intelligent (l’Australie occupe la deuxième place, la moyenne mondiale (médiane) étant d’environ 43%). Parmi les jeunes générations (18-34 ans), la pénétration des smartphones atteint presque 100%, alors que chez les plus âgés, elle dépasse 82%. En termes de connectivité Internet, les performances de la Corée du Sud sont encore plus remarquables. Plus de 99% des ménages accèdent au World Wide Web via le réseau mobile, le LAN optique, le modem câble et d’autres méthodes.

Android, une grosse avance porté par des infrastructures puissantes

En Corée du Sud la part de marché d’Android avait atteint 78,9% en 2017, alors qu’iOS ne représentait que 20% de tous les nouveaux smartphones. La part de marché d’iOS vs Android en Corée du Sud reflète quelque peu le chiffre mondial (Android 73%, iOS 19%). Au-delà de la puissance de Samsung, le marché est porté par une infrastructure télécom très forte, comptant trois acteurs majeurs : Korea Telecom (KT), LG U Plus et SK Telecom. Parmi ceux-ci, SK Telecom, avec 48% de part de marché, occupe facilement la position de leader (bien que sa croissance diminue à mesure que le marché arrive à maturité) – contre KT (31%) et LG Telecom (21%). L’arrivée de la 5G devrait faire passer le taux de pénétration de la téléphonie mobile à environ 120% en 2018. Le pays a également la plus grande base de taux d’adoption des services haut débit par habitant – la pénétration du haut débit mobile atteignant 110% en 2016. Le nombre total d’abonnés haut débit fixe en Corée du Sud est bien au-delà des 20 millions. Les Jeux olympiques d’hiver de 2018 ont eu lieu à PyeongChang en février, et KT Telecom a ciblé l’événement pour le déploiement de leurs services 5G. Selon les premiers rapports, les connexions 5G en Corée du Sud seraient jusqu’à ‘1000 fois plus rapides’ que les services 4G existants.

 

« Engagement » des applications

D’une année sur l’autre, le temps passé sur les applications mobiles a augmenté de 25% au premier trimestre 2017 (dans le monde). Sur la plate-forme Android, la Corée du Sud affiche le chiffre le plus élevé en termes de « temps quotidien avec les applications», les utilisateurs passent près de 200 minutes chaque jour sur leurs applis mobiles. Le Brésil, le Mexique et le Japon affichent les meilleurs chiffres de l’engagement des applications, tandis que les États-Unis se situent à un 6e rang. En moyenne, les utilisateurs utilisent environ 30 applications sur leurs combinés chaque mois (le chiffre est nettement inférieur à celui de la Chine). Les chiffres d’utilisation et de rétention des applications sont pour la plupart au même niveau que les chiffres globaux. Les coréens sont donc entrés dans une consommation quotidienne et massive d’applis mobiles.

Coût par installation d’applications iOS et Android

La plupart des applications sur l’Apple App Store et Google Play Store sont gratuites – ce qui se reflète dans les chiffres extrêmement bas des coûts d’installation (IPC) des applications mobiles en Corée du Sud. Android est, selon toute vraisemblance, la plate-forme la moins chère – l’IPC ne dépassant pas 0,60 dollar. D’un autre côté, l’IPC moyen des applications iPhone et iPad est respectivement de 1,08 $ et 1,07 $. Dans la catégorie gratuite de l’App Store coréen, YouTube et Instagram se classent tous les deux dans le top 10, tandis que Facebook est actuellement classé à la 13ème place. Comme dans la plupart des autres pays, les « applications freemium » (gratuites avec achats intégrés, tel Azar) sont également populaires en Corée du Sud.

 

Augmentation rapide du jeu mobile

La Corée du Sud a la 6ème plus grande industrie de jeu dans le monde, en termes de revenus engrangés. Les dépenses totales pour les jeux tournent autour de 4,1 milliards de dollars, le nombre total de joueurs dans le pays augmentant cette année à près de 26 millions. Cependant, seulement 1 joueur sur 3 dans le pays joue à des jeux sur les trois plateformes (mobile, PC, console). Sur la plate-forme mobile en particulier, 45% des joueurs (sur SK Telecom) dépensent réellement de l’argent sur les jeux. Encore une fois, la Corée du Sud a le meilleur chiffre d’engagement (sur Android) – avec plus de 80 minutes passées par l’utilisateur moyen par jour en jouant à des jeux (battant le Japon, où la statistique du temps passé sur environ 73 minutes). États-Unis, avec des utilisateurs de jeux pour 32-33 minutes par jour, détient la quatrième position dans cette liste. La majeure partie des revenus des applications mobiles provient des applications de jeu (à hauteur de 75%). Compte tenu du nombre de joueurs et des temps d’engagement, il existe d’excellentes opportunités de gains pour les développeurs de jeux professionnels.

Popularité des applications de fitness mobiles

Le marché des jeux mobiles est énorme en Corée du Sud, et le marché des applications de fitness est également très important. Le taux de croissance annuel des revenus des applications de fitness entre 2016 et 2021 devrait rester stable autour de 10% – avec 93 millions de dollars susceptibles d’être générés par cette catégorie d’ici la fin de 2021 (contre 45 millions de dollars en 2016). Plus de 7 millions de personnes utiliseront des applications de fitness d’ici la fin de la décennie, et le revenu moyen par utilisateur serait d’environ 13 $. On peut raisonnablement s’attendre à ce que ces applis continuent de croître à un niveau sain pendant les trois ou quatre prochaines années.

 

VOUS ÊTES UNE ENTREPRISE SUR LE MARCHÉ DES APPLIS MOBILES ET SOUHAITEZ AMÉLIORER VOTRE VISIBILITÉ EN ASIE ? CONTACTEZ NOUS CONTACT@DAREASIA.COM