les opportunités et les défis réels du marché sud-coréen restent inconnus pour la plupart des entreprises étrangères. Pourtant, les entreprises coréennes cherchent de nouveaux collaborateurs. Entre concurrence accrue avec la Chine, développement de l’Asie du sud est et hausses tarifaires à l’export vers les États-Unis, des opportunités existent pour nos entreprises mais il faut savoir aller les saisir.

Quels acteurs et quelle culture ?

Le marché coréen doit en premier être appréhendé via ses acteurs et sa culture. Il est l’histoire d’une collaboration entre conglomérats d’entreprises (« Chaebeol ») et le monde politique. Les ambitions économiques des présidents Lee Myung-bak et Park Geun-hye ont vu les « Chaebeol » leur emboîter le pas. Suivant les recommandations de la bureaucratie ils investissent dans les secteurs clefs. Mais cette relation commence à changer depuis l’arrivée au pouvoir de Moon Jae-in. En cause de graves affaires de corruption et l’arrestation des deux précédents présidents. Le refroidissement de ces relations ne doit pourtant pas éclipser l’existence de ces acteurs sur le marché local, qui est un élément clé à maîtriser pour les nouveaux entrants.

Côté culture d’entreprise, la Corée reste définie par le terme « Han ». Cette notion pousse toute personne ou organisation à viser un but à long terme afin de devenir le meilleur possible dans son domaine. Le « Han » exprime la volonté des entrepreneurs et des travailleurs à s’améliorer constamment. Il faut donc répondre à cette demande en étant prêt à investir, à intensifier son développement, et ce dès le début du recrutement des collaborateurs.

La culture coréenne met donc en valeur un sens du développement personnel lié à celui de l’entreprise et l’existence de conglomérats très respectés crée des difficultés à recruter les meilleurs candidats pour les entreprises étrangères.

 

Quel marché du travail ?

Le coût du travail en Corée est comparable à celui des nations occidentales notamment à Séoul et dans les emplois à haute valeur ajoutée. La Corée n’est pas la Chine ou la Thaïlande, sa population est la plus éduquée de l’OCDE et se place très bien sur les secteurs des hautes technologies. Les avantages au développement en Corée sont donc de l’ordre de la productivité et de l’innovation plus que d’avantages liées au coût de la main d’œuvre.

Beaucoup de jeunes diplômés cherchent également à se soustraire à la forte concurrence du marché du travail. Avec un type de management moins traditionnel et plus international, les entreprises étrangères deviennent intéressantes pour un nombre croissant d’entre eux. L’équilibre vie privée – vie professionnelle devient un moteur pour beaucoup de travailleurs coréens qui tendent à critiquer le management des « Chaebeol ».

Cependant, une carrière dans un grand conglomérat reste très attrayante pour nombre de travailleurs et recruter les meilleurs éléments pour votre entreprise nécessitera de faire face à cette réalité.

Comment entrer sur le marché coréen ?

    • Une connaissance du marché

La connaissance du secteur de marché est nécessaire pour ne pas avoir à faire face aux ogres « Chaebeol » dès les premiers prospects de clients. Par exemple, les conglomérats ont souvent recours à des fournisseurs « génériques » pour certains produits pour lesquels ils n’ont pas d’intérêt à investir eux-même, le marché étant trop limité. Des cas concrets ont vu des entreprises de BTP ou d’équipementier se placer sur le marché, acquérir des lignes de production locales et les développer grâce à un savoir-faire importé vers une qualité reconnue mondialement. Ainsi positionnées, leur carnet de commande se rempli et elles deviennent un partenaire de choix pour les conglomérats. D’un marché de niche elles créent une véritable plus-value en proposant un produit de premier choix à leurs clients.

Au delà de cet exemple, le secteur des télécom et des nouvelles technologies reste très intéressant. La Corée est le pays le plus connecté du monde et son marché des applis mobiles est porté par une croissance forte. Plusieurs opportunités de développement existent mais nécessitent de bien cibler son marché. Le cas de Clash of Clans, jeu mobile développé par Supercell est emblématique. Il a réussi à surpasser les RPG qui dominaient le marché par une très bonne stratégie marketing et est un acteur majeur du marché aujourd’hui.

    • Une stratégie de recrutement et de marketing adaptée

A Rome faites comme les romains. En Corée il est très important d’avoir un recrutement vous permettant d’avoir accès aux acteurs clés du marché. En particulier recruter un Sales Executive avec une forte expérience et un réseau développé sera essentiel. Cela peut s’avérer difficile pour deux raisons : vous faites face aux acteurs déjà reconnus sur le marché et vous avez un produit relativement inconnu. Il faudra donc proposer un package intéressant et une possibilité d’évolution vers l’international pour attirer un candidat intéressant et expérimenté.

La stratégie marketing sera également essentielle car la reconnaissance de la marque est primordiale pour le consommateur coréen. Pour cela il faut passer par l’internet coréen : Naver, Kakaotalk, influenceurs locaux, bloggeurs entre autres. Présenter un produit de qualité, largement reconnu et une image impeccable de l’entreprise est un atout pour vous.

En résumé :

    • Maîtriser le coréen est indispensable au business en Corée.

    • Recruter des locaux avec une forte expérience et un réseau utilisable.

    • Afin de recruter les meilleurs éléments, proposer un packaging très attrayant.

    • Consolider sa position, viser des partenariats avec les « Chaebeol ».

    • Stratégie marketing forte et efficace rapidement, la reconnaissance de la marque de l’entreprise est très importante.

       

      VOUS ÊTES UNE ENTREPRISE ET VOUS CHERCHEZ A VOUS DÉVELOPPER EN CORÉE DU SUD?   CONTACTEZ NOUS : CONTACT@DAREASIA.COM