Du 9 au 25 février, la ville sud-coréenne de PyeongChang accueillera les Jeux Olympiques d’hiver. Si la Corée du Sud, pays hôte, espère briller lors des compétitions, cet événement international est aussi l’occasion de se pencher sur les pratiques sportives hivernales de ses habitants.

 

Ski et snowboard : le haut du podium dans la péninsule

 

Image associée

Composée à 70 % de montagnes et avec des saisons bien marquées, la Corée du Sud permet aux amateurs de ski et de snowboard une pratique assez régulière d’une année sur l’autre et ce de novembre à mars soit durant près de cinq mois.

Il y a des stations dans tout le pays, la plus proche de Séoul n’étant qu’à 50 minutes de route. Équipements modernes, entretien irréprochable, les stations et les pistes sont conçues pour satisfaire les sportifs de tous niveaux, des plus jeunes aux plus âgés ainsi que des novices aux professionnels et amateurs de sensations fortes.

Élément non négligeable, la régularité des saisons touristiques implique le plus généralement des prix plus bas qu’en France ce qui rend les sports de glisse encore plus attractifs. Par ailleurs, les citadins voient leurs trajets vers les pistes facilités ce qui permet une pratique hebdomadaire selon les goûts et le lieu de vie de chacun. Cette grande accessibilité se traduit notamment par des lignes de bus au départ des grandes villes. Avoir les stations de ski « à portée de main » a comme autres bénéfices une bonne disponibilité de logements de vacances sur place et des coûts de location de matériel moins élevés qu’en France puisque plus vite rentabilisés.

Enfin, autre élément qui rend l’expérience des sports d’hiver un peu plus exotique en Corée du Sud, l’excellente couverture du pays en réseaux 3G/4G. Il n’est donc pas rare de voir des coréens poster leurs exploits sur les pistes sur les réseaux sociaux et partager leurs aventures sur la poudreuse en direct.

 

Patinage et luge : qu’importe la saison ou la météo !

 

Image associée

Si le patinage peut se faire en intérieur toute l’année, les coréens profitent de l’hiver pour en faire en extérieur. Durant cette saison, Séoul voit se multiplier les patinoires temporaires qui viennent compléter l’offre des patinoires d’intérieur permanentes pour la plus grande joie des petits et des grands. De mi-décembre à fin février, les coréens peuvent donc aller patiner en extérieur, moyennant quelques milliers de won (à peine quelques euros), patins inclus bien sûr !

 

Image associée

Pour ceux craignant les bleus et les fractures, la luge permet une glisse (et une éventuelle chute) plus proche du sol. Activité de prédilection des enfants, elle leur permet de s’initier, dès le plus jeune âge, aux joies des sports d’hiver et ce avec un minimum de risques. Si l’on pense tous aux longues descentes en luge sur des pistes officielles ou improvisées aux abords des stations de ski, la Corée du Sud propose, une solution permettant un amusement tout au long de l’année.
En effet, en hiver, certains parcs d’attraction mettent en placent de belles pistes de luges et, cerise sur le gâteau, des remontées mécaniques pour un confort maximal ! Par ailleurs, ces pistes étant situées au sein même des parcs d’attraction, le reste des manèges garanti un plaisir sans fin. Seul hic, le prix qui s’avère plus élevé qu’une simple descente de talus enneigé (équipements oblige) : en moyenne, une cinquantaine d’euros pour les adultes et une quarantaine pour les enfants.

La France est première dans la fréquentation de ses pistes de ski mais avec l’arrivée des jeux olympiques, les sports d’hiver ont gagné en popularité en Corée du Sud. Si certains restent frileux à l’idée de se lancer à toute vitesse sur les pentes enneigées ou sur la glace, la compétition dans ces domaines suscite un intérêt populaire grandissant.

 

 

Vous êtes une marque d’équipements de sports d’hiver et vous souhaitez vous lancer en Corée du Sud ? Contactez-nous sur contact@dareasia.com !